Skip site navigation (1) Skip section navigation (2)

Re: [OT] Oracle rachète Sun.

From: "Stéphane A(dot) Schildknecht" <stephane(dot)schildknecht(at)postgresqlfr(dot)org>
To: pgsql-fr-generale(at)postgresql(dot)org
Subject: Re: [OT] Oracle rachète Sun.
Date: 2009-04-23 07:39:56
Message-ID: 49F01B4C.2010407@postgresqlfr.org (view raw or flat)
Thread:
Lists: pgsql-fr-generale
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

Jean-Christophe ARNU a écrit :
> Bonjour,
> je pense que la nouvelle n'aura échappé à peronne : Oracle rachète Sun
> [1]. Ce n'est pas un poisson d'avril.
> 
> [1] http://www.oracle.com/sun/index.html

Bonjour à tous,

Effectivement, en rachetant Sun, Oracle acquiert MySQL.

Cela dit, résumer le rachat de Sun à l'acquisition de MySQL me paraît réducteur.
7,4 milliards de dollars (dette comprise) pour MySQL, c'est beaucoup, même pour
Oracle.

Il ne fait aucun doute qu'Oracle lorgne sur MySQL depuis longtemps,
probablement pas pour les caractéristiques techniques du moteur MyISAM, mais de
la même façon, assimiler MySQL à son plus mauvais moteur reste réducteur.

Oracle a commencé à s'intéresser à MySQL lorsque SAP et MySQL se sont
rapprochés. MySQL souhaitait devenir un moteur de stockage pour SAP (qui se
séparait de SAPDB). Je ne sais pas si à l'époque MySQL avait déjà acquis SAPDB
(devenu MySQL MaxDB), et pour tourner avec SAP, il fallait un moteur
transactionnel. Oracle a essayé d'acheter MySQL à ce moment-là, il n'a pas pu.
Il a alors décidé de couper l'herbe sous le pied de MySQL en achetant les deux
éditeurs de ses moteurs transactionnels, Sleepycat (Berkeley DB) et InnoBase
(innodb). De ce fait, MySQL perdait tout intérêt aux yeux de SAP, et le champ
était libre pour Oracle.

Aujourd'hui, il ne fait aucun doute que la licence SAP associée à la licence
Oracle représentent un budget faramineux aux yeux des sociétés décidés à mettre
en place un tel ERP.

Peut-être Oracle a-t-il vu dans le rachat de SUN la possibilité de faire
baisser ce coût. Oracle possède désormais MySQL *et* ses moteurs
transactionnels historiques.

D'autre part, MySQL, c'est aussi MySQL Cluster, utilisé par des opérateurs
télécom pour obtenir plusieurs centaines de milliers de transactions/seconde.

Peut-être Simon Riggs a-t-il raison quand il affirme que Sun a acheté MySQL
pour embellir la mariée, et que peut-être dans un ou deux ans Oracle revendra
Sun sans MySQL.

Mais Sun, c'est aussi Java, VirtualBox, et Solaris. Qui ont indéniablement de
l'intérêt pour Oracle.

Concernant PostgreSQL, cela ne devrait pas forcément avoir d'impact au niveau
du support, Sun n'assurant déjà plus que le service minimum avec PostgreSQL (ce
sont les équipe support de Solaris qui assure celui de PostgreSQL).

Au niveau commercial, les utilisateurs de SGBD OpenSource préféreront-ils
suivre MySQL maintenant qu'elle est adossée au numéro un ou conserver leur
indépendance et préférer PostgreSQL ?

De toute façon, ca ne change pas franchement la donne. PostgreSQL reste un SGBD
indépendant, au développement communautaire. Ses concurrents ne sont pas
nombreux dans ce domaine.

Et MySQL, comme Ingres, reste un SGBD développé par un éditeur comercial.

Affaire à suivre.
- --
Stéphane Schildknecht
PostgreSQLFr - http://www.postgresql.fr
-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.6 (GNU/Linux)
Comment: Using GnuPG with Mozilla - http://enigmail.mozdev.org

iD8DBQFJ8BtMA+REPKWGI0ERAkPhAJ49HceGuOSuPCMegftycaZ3xw7sYQCggbgO
+8VBcSqwwwmqAKkj3cs8Qp0=
=akr/
-----END PGP SIGNATURE-----

In response to

Responses

pgsql-fr-generale by date

Next:From: Alain BaeckerootDate: 2009-04-23 07:58:09
Subject: pb avec majordomo
Previous:From: Pascal BrognezDate: 2009-04-23 06:52:43
Subject: Re: [pgsql-fr-generale] RE: [pgsql-fr-generale] RE: [pgsql-fr-generale] [OT] Oracle rachète Sun.

Privacy Policy | About PostgreSQL
Copyright © 1996-2014 The PostgreSQL Global Development Group