Skip site navigation (1) Skip section navigation (2)

Re: Plan de test Clever Age

From: froggy(at)froggycorp(dot)com (froggy)
To: froggy(at)froggycorp(dot)com, pgsql-fr-generale(at)postgresql(dot)org,jean-paul(at)argudo(dot)org
Subject: Re: Plan de test Clever Age
Date: 2004-07-16 12:10:52
Message-ID: 1089979854.40f7c5cec43f4@froggycorp.com (view raw or flat)
Thread:
Lists: pgsql-fr-generale
> Parceque tous les systèmes ont des points forts et des points faibles,
> et qu'on arrive facilement à faire dire ce qu'on veut aux tests, en
> tunant le hard, le soft... Bref...

C'est effectivement le point global à retenir de cette étude.

La societe choisit pour faire les tests n'ai pas plus à blamer que la
societe qui les a demande.
Dans ces tests entre aussi des paramètres de coup financier.

Il est évident que mettre en place un vrai logiciel exploitant les
possibilites des SGBDR (donc avec une émulation pour MySQL), serait bien
plus interessant en terme de visibilité mais aussi beaucoup plus complexe
à comprendre pour du grand public.
Mais ce type de test est particulièrement long et couteux et nécessite des
"experts" dans chaque BDD, avec un développement d'interfacage, etc etc.

Si je reprends mon exemple de logiciel de gestion de RH, si on
l'appliquait à une societe virtuelle de 300 000 personnes, on aurait des
différences importantes en termes de vitesses qui prendrait plus ou moins
en compte les aspects de lectures/ecritures de table, function, trigger,
etc etc.
Mais dans mon exemple, mise à part que la solution pourrait alors être
éditée/distribuée, pour un simple test, le coup serait totallement
prohibitif.
Je n'ai pas lu dans le premier mail que le magazine concerné allait faire
une étude très poussée des différents types de BDD client/server, mais que
c'etait juste un benchmark afin de donner une indication en therme de
performance pour le grand public.

Au final, l'oeil averti d'un administrateur ou d'un développeur saura
comprendre le benchmark avec ses points forts et ses faiblesses. Mais ceci
est autant vrai pour les SGBD(R) que pour toute comparaison entre deux
systèmes.

> Donc, c'est tout comme des benchmarks bidonnés comme celui là, je me
> demande "quel peut etre l'impact benefique" pour la revue qui l'édite.

Il n'y a pas de Benchmark bidonné. Il y a juste un banc de test qui a été
fixé. Quelqu'un qui cherche à développer mon exemple, ne se fiera pas
juste à un test sur la lecture/ecriture de deux tables, mais cherchera en
parallèle à se renseigner sur les possibilites de chaque BDD via le
net/newsgroup. La solution technique à long therme devenant primordial.

Je pense qu'il faut plutôt voir ce Benchmark comme une manière de
présenter au grand public que même si MySQL reste une des BDDs les plus
accessibles, des solutions comme Oracle ou DB ou MSQL ou PostgreSQL existe
et ceci à des coups pas forcément prohibitif.

Tout dépend de comment l'article va être rédigé. Je le rappel que la
société qui test les applications n'ai la que pour faire les tests
demandés et n'ai pas la pour juger qui est le meilleur.

> Complètement. On compare donc la chèvre et le choux. Et pourquoi ne font

> ils simplement pas un comparatif "qualité / Prix" ??
>
> Ou alors, un tableau tout bete avec une liste exhaustive de
> fonctionalités? Au moins on verait qui a quoi qui marche... Bien plus
> instructifs que des chiffres bidons.

CF au dessus, c'est à l'auteur de l'article et non a Clever Age de
stipuler ce type d'information.

> > Pour rappel, ce test est un test de bdd d'entree de gamme et non un
test
> > visant à faire un comparatif extremement poussé des differentes bdd
> > existantes sur le marché.
>
> « Entrée de gamme »? De quoi parlez-vous?

De ce qui a été demandé dans le premier mail :D.
Donc je dirais les bases données les plus faciles d'utilisations.
C'est pourquoi AS400 n'ai pas présent, ni les solutions Oracle haut de
gamme.
(On aurait pu mettre Notes aussi en faites)

> MySQL n'est pas un SGBDR. C'est un système de fichiers. Toutes les
> personnes qui essaient de faire de MySQL autre chose qu'un jouet avec
> qques tables, s'y cassent les dents.

A ce moment là, ils regarderont le test et migreront vers la solution
qu'ils considèrent la plus adapté à leur besoin dans la section SGBDR.

> > Mettons qu'une societe d'une 10e de personnes ayant une ressource
ayant
> > des connaissances informatiques veuillent mettre en place une base
type
> > RH de l'ensemble des employes.
> > Devront ils s'equiper de pgsql car il aura obtenu la meilleur note à
un
> > test ? Ou se contenter de MsAccess qui repondra LARGEMENT à leurs
> > besoins.
>
> Quitte à payer une fortune pour des outils bureautiques, pourquoi ne pas

> utiliser des SGBDR libres, largement plus performants, plus évolutifs,
> etc.. *et* gratuits?...

Pour deux raisons :
- Une majorité des PME/PMI ont un pack office (avec ou sans Access, avec
ou sans license) d'installer sur leur ordinateur. En conséquence, il tres
tres facil de developper un outil rapide et simple sans pour autant avoir
des connaissances pointus en informatique. Avec Access, on peut "tripoter"
des tables sans pour autant avoir la moindre connaissance du langage SQL.
- Le gratuit (/Libre), reste encore aujourd'hui quelque chose qui fait
peur et peu être associé à quelque chose fonctionnant mal/moins bien qu'un
logiciel possédant une license. Par ailleurs, un logiciel payant offre la
garenti d'avoir un service après vente (de bonne ou mauvaise qualité), et
cela rassure ENORMEMENT les dites PME/PMI. Si je prend pgsql, à moins de
passer par une société de prestation de service, il faut s'addresser sur
les forums, NGs, MLs, etc et la réponse peut parfois être très longue. Si
ma BDD crash pour une raison imputable au développement de pgsql, je peux
m'en prendre qu'à moi même, alors qu'avec un SAV, j'ai quelqu'un sur qui
taper. Ceci est nullement une critique, mais une constatation.

Résumé :
Je pense qu'il faut retenir que quelques points :
Le test s'adresse à du grand public et non un panel d'expert. Meme si vous
(personnes de la ML), estimez que MySQL est totallement dans
l'impossibilité de répondre à votre besoin (ce qui est aussi mon cas), le
test s'adresse à des personnes qui, de base, n'ont pas de vision de ce qui
existe sur le "marché" comparé à vous, qui avez DEJA étudié le sujet.
Il faut voir deux sociétés distinctes, une société qui va écrire un
article, et une qui s'occupe uniquement de la création des statistiques.
Ce n'ai pas la seconde qui sera déterminante dans la communication mais la
première. Par ailleurs, je ne crois pas que l'article se place en tant
qu'article exhaustif sur les différents BDD existantes.
Enfin, la société de test s'addresse à des personnes compétentes en la
matière pour l'aider à effectuer ses tests et met en avant une motivation
de ne pas laisser l'installation du serveur à des mains inexpertes.


Responses

pgsql-fr-generale by date

Next:From: Jean-Christophe ArnuDate: 2004-07-16 12:16:28
Subject: Re: Fwd: Plan de test Clever Age
Previous:From: Anass HAMMEDIDate: 2004-07-16 10:26:10
Subject: Re: Fwd: Plan de test Clever Age

Privacy Policy | About PostgreSQL
Copyright © 1996-2014 The PostgreSQL Global Development Group